Liens Europe Ecologie

Suivez-moi !

Loi Climat adoptée : – 60% d’émissions de CO2 d’ici 2030. La PAC doit s’aligner !

Le Parlement européen a adopté la loi Climat et entérine l’obligation de réduire de 60% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. C’est une décision historique sur tous les plans.

C’est la première fois que le Parlement européen inscrit dans une loi un objectif de réduction des émissions de CO2. Cela signifie que les Etats membres sont dans l’obligation collective de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne. Cela devrait donc contraindre députés et commissaires européens à mettre en conformité l’ensemble des lois de l’Union européenne avec cet impératif de réduction des émissions de CO2.

C’est historique aussi sur le plan institutionnel : le Parlement européen, seule institution européenne élue par les citoyens européens, s’impose en tant que leader sur la question climatique. Les objectifs avancés par la Commission européenne en Septembre dernier, s’ils étaient déjà notables, paraissent désormais trop modestes.

« -60% d’ici 2030 », ça implique déjà beaucoup de mutations à réaliser en seulement 10 ans. L’agriculture est responsable d’environ 20% des émissions de CO2 et c’est un des principaux secteurs qui peut capter du carbone. Pour atteindre l’objectif global de réduction de 60%, l’agriculture doit réduire drastiquement ses émissions tout en jouant un rôle majeur dans le piégeage du CO2… avant 2030.

Or, la politique agricole commune (PAC) votée dans 15 jours au Parlement européen, engagera l’agriculture européNenne jusqu’en 2030. Pour être cohérente avec la Loi Climat, elle doit se doter d’outils pour atteindre la neutralité carbone, et devenir un fort pouvoir de captation d’ici 2030.

La réforme proposée par la Commission européenne, si elle est votée telle quelle, aura l’effet inverse car elle perpétue les mêmes logiques désastreuses : elle encourage l’agrandissement des exploitations agricoles au détriment de l’installation de nouveaux agriculteurs, et elle ne contraint en rien les agriculteurs à réduire leurs émissions de CO2 et à restaurer la biodiversité.

Cette incohérence n’est pas tenable. On ne peut pas voter des objectifs de réduction de CO2 dans la Loi Climat et en même temps proposer d’adopter cette PAC. La réforme de la PAC doit être intégralement revue à l’aune du Green Deal, des stratégies « De la ferme à la fourchette » et « Biodiversité », et de la Loi Climat nouvellement adoptée.

J’appelle mes collègues députés européens à s’interroger sur la cohérence de leurs votes dans l’hémicycle. Si vous avez voté la Loi Climat, vous ne pourrez pas voter cette PAC. #cohérence

    Laissez votre commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.*

    Mot de passe oublié